Communiqué

Le Vérificateur général du Québec présente le tome de mars 2022 de son rapport à l’Assemblée nationale

Québec, le 16 mars 2022. – La vérificatrice générale, Mme Guylaine Leclerc, a rendu public aujourd’hui le tome de mars 2022 du Rapport du Vérificateur général du Québec à l’Assemblée nationale pour l’année 2021-2022. Les travaux du Vérificateur général qui sont portés à l’attention des parlementaires ont notamment permis de dégager les conclusions suivantes.

Télésanté : organisation des soins de santé durant la pandémie de COVID-19 et développement de projets

La télésanté favorise une meilleure accessibilité et une meilleure continuité des soins de santé. Durant la pandémie de COVID-19, le décret d’urgence sanitaire a permis aux médecins d’être rémunérés pour les actes médicaux réalisés à distance. Ainsi, les médecins omnipraticiens ont pu maintenir une certaine offre de soins de santé. Toutefois, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) n’a pas mis en place l’encadrement nécessaire en ce qui concerne les téléconsultations, ce qui pourrait avoir des conséquences sur la qualité des soins offerts à distance. Par ailleurs, au début de la pandémie, le MSSS et les établissements du réseau de la santé et des services sociaux n’étaient pas bien préparés lorsqu’ils ont été dans l’obligation d’adapter leurs pratiques au contexte de soins de santé à distance. En effet, au cours des 20 dernières années, plusieurs initiatives visant le développement de la télésanté ont été entreprises dans le réseau, mais elles n’ont pas donné les résultats escomptés. Enfin, des projets de télésanté prometteurs ne sont pas mis en œuvre ou exploités à leur plein potentiel. Ils ne sont donc pas accessibles au plus grand nombre de patients possible.

Audit des états financiers consolidés du gouvernement 2020-2021 incluant certains travaux liés à la pandémie

Dans l’ensemble, l’audit des états financiers consolidés du gouvernement s’est bien déroulé pour l’année financière terminée le 31 mars 2021. Certaines améliorations demeurent toutefois nécessaires, notamment afin de réduire le délai entre la fin de l’année financière du gouvernement et la date de publication de ses états financiers pour que ceux-ci soient plus utiles. De plus, au cours de la prochaine année, le Vérificateur général portera une grande attention aux résultats de la réflexion de la Commission de l’administration publique quant à l’examen des états financiers consolidés du gouvernement par une commission parlementaire. Enfin, les travaux d’audit additionnels que nous avons réalisés sur le coût de certaines mesures d’aide mises en place pour faire face à la pandémie de COVID-19 n’ont révélé aucune anomalie significative dans les états financiers du gouvernement. Toutefois, certaines sommes ont été versées en trop.

Prévention et détection des conflits d’intérêts, de la fraude et de la corruption liés à des activités d’investissement

Les orientations stratégiques en matière d’investissement de la Caisse de dépôt et placement du Québec ont évolué au cours des dernières années et elles génèrent plus de risques en matière de conflits d’intérêts, de fraude et de corruption pour la Caisse et ses filiales Ivanhoé Cambridge et Otéra Capital. À cet égard, les travaux d’audit révèlent que ces entités ont mis en place un encadrement relatif à la prévention et à la détection de ces risques qui peuvent affecter la réputation de la Caisse, mais que certains éléments de cet encadrement nécessitent d’être améliorés. Par ailleurs, des étapes clés du processus d’investissement n’ont pas toujours été réalisées en conformité avec les politiques et les directives.

Rapport

Vidéo

Suivez le VGQ sur LinkedIn, Twitter (@VGQuebec) et YouTube.